Infos du 25 juin au 2 juillet 2017 Bellême

, par rogerjac

Nous portons dans notre prière : Germaine Tafforeau, 87 ans, à Bellême, Jeanine Berger, 81 ans, à Bellême, Suzanne Gosnet, 91 ans, au Gué-de-la-Chaine.

Solennité de saint Jean-Baptiste
Samedi 24 juin : 18 h 30 Le Gué-de-la-Chaine + baptême de Louis Huguet
Dimanche 25 juin : 10 h 30 messe à Bellême avec l’école Saint-Michel
11 h messe à Igé
11 h 45 Bellême, baptême de Juliette et Lucie Gouyon

Nous portons dans notre prière : Yvette Brouard, Marguerite et Georges Pinsard, Geneviève Arnauld.

Lundi 26 juin : 11 h 30 messe oratoire du presbytère
17 h presbytère, rencontre des catéchistes de la paroisse
18 h 30 presbytère, rencontre des catéchistes du Pôle Missionnaire

Mardi 27 juin : 11 h 30 messe oratoire du presbytère

Mercredi 28 juin : 17 h messe EHPAD ‘’La rose des vents’’

Jeudi 29 juin : Fête des Saints Pierre et Paul
18 h église messe avec un groupe du 3ème âge de Fontenay-sous-Bois
18 h 30 cathédrale de Sées, messe d’Action de Grâce avec le père Pierre-Antoine Bozo.

Vendredi 30 juin : 11 h 30 messe oratoire du presbytère

Samedi 1er juillet : 16 h Bellême, mariage de Gérôme Duval et Marion Boisdet

11ème dimanche du Temps ordinaire
Samedi 1er juillet : 18 h 30 messe église de Pouvrai
18 h église de La Perrière, inauguration de l’exposition d’art religieux
20 h réunion de l’équipe Préparation au mariage à La Perrière

Dimanche 2 juillet : 10 h 30 messe église de Bellême
14 h salle des fêtes de Préaux, rencontre avec des missionnaires originaires de l’Orne en présence de Mgr Habert
Nous portons dans notre prière : Familles Danest-Giroux

J’ai de la valeur aux yeux du Seigneur
En cette fête de saint Jean, le baptiseur, nous nous rappelons qu’à notre baptême, nous avons reçu une mission prophétique : celle de nous tourner vers le Seigneur et de le désigner, Lui, comme le Sauveur du monde.
La mission prophétique d’annonce de l’Evangile n’est pas de tout repos. Avant de l’accomplir, il convient d’abord de prendre conscience que nous sommes appelés et choisis par le Seigneur lui-même : ‘’J’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom.’’
De temps en temps, nous pouvons être sujet au découragement et dire comme Isaïe quand nous ne voyons pas pousser les fruits de nos efforts : ‘’Je me suis fatigué pour rien, en pure perte j’ai usé mes forces’’.
Mais nous pouvons aussi entendre le Seigneur nous réconforter et dire : ‘’Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force.’’ Et entendre le message que Dieu adresse au peuple d’Israël, aujourd’hui à l’Eglise : ‘’C’est trop peu que tu sois mon serviteur. Je fais de toi la lumière des nations pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre.’’
Belle mission pour laquelle nous aurons toujours l’impression de ne pas être à la hauteur : ‘’Je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds’’. Mais le Seigneur, par son Esprit, nous devance et nous confirme dans la dignité de fils de Dieu par l’onction baptismale. Il a permis à Élisabeth d’enfanter dans sa vieillesse.
Et Dieu nous invite à faire du neuf, à ne pas être en nostalgie de ce que nous avons connu dans notre enfance ni à vouloir reproduire ce qui semblait marcher en ce temps-là. Alors que les voisins, tournés vers le passé, veulent donner à l’enfant de nom de son père Zacharie, celui-ci, muet par le doute mais obéissant, malgré tout, au Seigneur, écrit : ‘’Jean est son nom’’. Il se mit alors à parler pour, d’abord, bénir Dieu. Jean Sulivan écrit : Chaque homme naît vieux, emmailloté de mots. Il faut une vie entière pour rajeunir et les ressusciter de leur tombeau.
Avons-nous conscience que Dieu peut faire du neuf dans nos vies ? Il peut nous redonner une nouvelle jeunesse. Avons-nous conscience que Dieu nous précède dans le cœur de nos contemporains ? Nous laissons-nous surprendre, au fil de nos rencontres, par la vie belle et bonne que certaines personnes mènent, quand bien même elles n’ont pas conscience d’être habitées par Dieu ? N’est-ce pas à nous de le leur révéler, d’ôter le voile qui les empêche de le reconnaître ?
Et si nous profitions des vacances pour faire des pauses et nous rappeler : ‘’Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force.’’
Jacques ROGER