Infos du 12 au 19 novembre 2017 - Bellême

, par Jacques Roger

Nous portons dans notre prière les défunts de la semaine :
Jacqueline Charvet, 91 ans à La Perrière.

32e dimanche du Temps ordinaire
Samedi 11 novembre : 18 h 30 messe chapelle de l’hôpital
Dimanche 12 novembre : 10 h 30 Bellême messe pour les familles défuntes des enfants en catéchèse. 11 h Igé.

Nous portons dans notre prière : Abbé Jean Bizet, Daniel Maillet, André Collard, Pierre-Jean Pytel, Geneviève Hervé.

Semaine des pauvres à la demande du pape François

Lundi 13 novembre :
14 h La Perrière, inhumation de Mme Jacqueline Charvet.

Mardi 14 novembre : 11 h 30 messe oratoire du presbytère
14 h 30 réunion du Mouvement chrétien des retraités
17 h au presbytère catéchèse des enfants du primaire

Mercredi 15 novembre : 10 h Rémalard, réunion de l’équipe pastorale du Pôle Missionnaire Perche sud
17 h 15 messe à l’EHPAD ‘’La rose des vents’’

Jeudi 16 novembre : 11 h 30 messe oratoire du presbytère
17 h 30 Chapelle de l’hôpital, prière méditative à l’occasion de la semaine des pauvres demandée par le pape François.

Vendredi 17 novembre : 11 h 30 messe oratoire du presbytère
19 h 30 presbytère rencontre ouverte à tous ‘’Croire en la vie malgré tout’’
Samedi 18 novembre :

33e dimanche du Temps ordinaire
Samedi 18 novembre : 18 h 30 messe chapelle de l’hôpital
Dimanche 19 novembre : 10 h 30 Bellême, 11 h Igé.
12 h au Theil, rencontre des couples qui se préparent à célébrer leur mariage dans notre Pôle Missionnaire Perche sud en 2018.

Où en suis-je de mon désir de Dieu ?

C’est un peu comme un mariage. C’est quand l’on fête 50, 60 ou 70 ans de mariage que l’on peut dire que l’Alliance, engagée sur une promesse, est vraiment réalisée.
Cette parabole des demoiselles d’honneur attendant l’époux qui tarde à venir nous indique que Dieu vient épouser l’humanité. Nous sommes invités, comme des demoiselles ou des garçons d’honneur, à ces noces de Dieu avec l’humanité. Celles-ci ont été célébrées une fois pour toutes sur la croix où le Fils de Dieu donne sa vie pour nous et pour la multitude.
Chaque Eucharistie renouvelle cette alliance de Dieu avec nous. Alliance qui sera parfaitement réalisée à la fin des temps ‘’quand Dieu sera tout en tous’’. Mais il nous faut encore attendre.
La parabole des dix jeunes filles invitées à des noces nous interpelle sur notre attitude alors que, l’époux, le Seigneur tarde à venir.
Qu’en est-il de notre attitude ? Sommes-nous comme les imprévoyantes qui ont laissé s’éteindre leur lampe ? Notre désir de Dieu est-il en train de s’éteindre ? En prenons-nous notre parti ? Nous laissons-nous prendre par le sommeil ? Nous tournons-nous vers le divertissement ?
Ou bien sommes-nous comme les prévoyantes ? La Parole de Dieu et les sacrements sont-ils l’huile qui éclaire notre chemin et aiguise notre désir de Dieu ? La Parole de Dieu et les sacrements nous garde-t-ils dans l’attente fidèle, dans l’espérance alors que la traversée de la vie peut, parfois, être rude ?
La sagesse personnifiée, dont il est question dans le Livre, n’est-il pas Dieu lui-même qui, en Christ, vient à notre rencontre ? ‘’Il se laisse aisément contempler par ceux qui l’aiment, il se laisse trouver par ceux qui le cherchent. Il devance leurs désirs en se faisant connaître le premier. Il va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes de lui ; au détour des sentiers, il leur apparaît avec un visage souriant ; dans chacune de leurs pensées, il vient à leur rencontre.’’
Nous le voyons bien dans les rencontres de Jésus : il fait le premier pas et rejoint le désir du cœur de celui qui souhaite le rencontrer : Zachée, Bartimée, l’aveugle de naissance....
C’est bien, dans l’ordinaire de nos jours, que le Seigneur se présente à nous et frappe à notre porte. L’huile de la Parole de Dieu nous permet-elle de le reconnaître, de l’accueillir et de lui faire une place dans notre vie ? Ainsi, nous pouvons nous préparer à vivre l’ultime rencontre lorsque l’heure sera venue pour nous : ‘’Veillez donc car vous ne savez ni le jour ni l’heure.’’
Ce passage par la mort, qui demeure douloureux pour celui qui le vit et pour son entourage, saint Paul nous invite à le vivre ‘’sans être abattus comme ceux qui n’ont pas d’espérance’’.
Paul nous fait partager sa foi : ‘’Nous serons pour toujours avec le Seigneur’’. Il nous invite, dans les moments d’épreuves à nous réconforter les uns les autres, à nous porter les uns les autres.
Pour cela, notre Pôle missionnaire offre, aux personnes qui le souhaitent, une soirée qui sera un lieu de parole ‘’Croire en la vie malgré tout’’. Avec un partage autour de ces questions :
- Croire en la vie quand tout va bien, c’est facile. Mais … à l’heure du doute ?
- Quelle espérance ouvre la foi chrétienne à celui qui a du mal à espérer ?
- Naître et ressusciter chaque jour avec le Christ, n’est-ce pas le secret de la vie ?
N’hésitez pas à venir en prévenant de votre présence et à inviter des personnes autour de vous.
Jacques ROGER