Infos du 10 au 17 décembre 2017 - Bellême

, par Jacques Roger

Nous portons dans notre prière les défunts de la semaine :
Bernard Beaufils, 88 ans, à Bellême, Andté Moutote, à La Perrière.

2e dimanche de l’Avent
Samedi 9 décembre : 18 h 30 Chapelle de l’hôpital
Dimanche 10 décembre : 10 h 30 Bellême, 11 h Igé.

Nous portons dans notre prière : Famille Perdu.

Lundi 11 et mardi 12 : Session des prêtres de Normandie à Lisieux

Lundi 11 décembre :
14 h 30 La Perrière, inhumation de M. André Moutote

Mardi 12 décembre : 17 h presbytère, catéchèse des enfants du Primaire

Mercredi 13 décembre : 17 h 15 messe EHPAD ‘’La rose desvents’’

Jeudi 14 décembre : 11 h 30 messe oratoire du presbytère
14 h 30 réunion du Mouvement chrétien des retraités
18 h 30 Chapelle de l’hôpital, prier et méditer le Notre Père

Vendredi 15 décembre : 11 h 30 messe oratoire du presbytère
15 h Conférence Saint-Vincent-de-Paul
17 h presbytère, réunion de l’équipe pastorale paroissiale

3e dimanche de l’Avent
Samedi 16 décembre : 18 h 30 Chapelle de l’hôpital
Dimanche 17 décembre : 10 h 30 Bellême, 11 h Igé.

Nous portons dans notre prière : Serge Grison, Yvette Nicole, Bernard Beaufils.

Le Seigneur nous parle au cœur

Alors qu’ils sont depuis plus de quarante ans en exil à Babylone, les habitants de Jérusalem font mémoire de l’Exode qu’ont connu leurs ancêtres. Grâce à Dieu, ils ont été libérés de l’esclavage d’Égypte. Un disciple d’Isaïe est envoyé par Dieu parler au cœur de ce peuple exilé, lui apporter des paroles de consolation et d’espérance, l’inviter à regarder l’avenir avec confiance car celui-ci est entre les mains de Dieu qui ne veut et ne fait que le bien.
Certes, comme leurs ancêtres et comme nous à certains moments de notre vie, ils traversent le désert aride de l’épreuve. C’est le lieu du combat avec soi-même pour ne paqs entrer dans la tentation de douter de Dieu et de sa bonté. Mais ils font l’expérience que le désert est fait pour être traversé et qu’il conduit à se délester, s’alléger, se purifier pour retrouver l’essentiel. Le désert porte en lui un ferment et une promesse de renouveau.
Cette promesse du retour à Jérusalem, qui trouvera sa réalisation grâce à Cyrus, roi de Perse, laisse entrevoir une autre promesse qui sera la réalisation définitive du dessein de Dieu : son règne de justice et de paix accompli en la personne de Jésus. Ce règne de justice et de paix nous est présenté comme l’horizon vers lequel nous regardons et marchons. Saint Paul parle d’‘’un ciel nouveau et une terre nouvelle où règnera la justice’‘. C’est-à-dire le parfait ajustement à Dieu, à son désir et à sa volonté d’amour. En attendant, nous sommes invités à préparer le chemin du Seigneur qui vient, d’abord en reconnaissant nos péchés envers Lui, envers les autres, envers nous-mêmes et, ensuite, en nous laissant conduire par l’Esprit reçu au baptême, à la Confirmation et chaque fois que nous célébrons un sacrement dans la foi. ‘’Dieu est patient envers nous, affirme saint Paul, car il ne veut pas en laisser quelques-uns se perdre.’’
Isaïe, envoyé pour consoler le peuple exilé en pays étranger, pour affermir son espérance et montrer que Dieu, malgré les épreuves qu’il vit, ne le laisse pas tomber. Il annonce comme en filigrane le portrait du Messie promis et attendu qui est aujourd’hui pour nous, le Ressuscité. Il nous rejoint sur nos chemins de vie : ‘’Comme un berger, il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, il mène les brebis qui allaitent.’’
Rendons grâce à Dieu qui nous porte sur son cœur. Ne craignons pas de sucer le bon lait nourrissant de la Parole de Dieu qui nous ajuste à Lui et nous permet de grandir en sainteté. N’est-ce pas là notre véritable vocation ?
Jacques ROGER