Infos du 6 au 13 mai 2018 Bellême

, par Jacques Roger

6e dimanche de Pâques

Samedi 5 mai 2018 : 18 h 30 messe à l’église d’Appenai-sous-Bellême

Dimanche 6 mai 2018 : 10 h 30 à Bellême, 11 h à Igé

Nous portons dans notre prière : Jean-Claude Mouton.

Mardi 8 mai 2018 : 9 h 30 messe pour la paix à l’église de Bellême

Mercredi 9 mai 2018
9 h 15 préparation de la marche de fin d’année de catéchèse
17 h messe à l’EHPAD La Rose des vents

Fête de l’Ascension du Seigneur

Mercredi 9 mai 2018 : 18 h 30 messe à La Chapelle-Souëf

Jeudi 10 mai 2018 : 10 h 30 à Bellême, 11 h à Igé

Vendredi 11 mai 2018
9 h 30 sortie vélo ouverte à tous avec les jeunes confirmands
12 h pique-nique à Bellavilliers
16 h messe à l’église de La Perrière
20 h 30 au presbytère de Bellême, rencontre avec les confirmands adultes et les néophytes (baptisés de la nuit de Pâques)

Samedi 12 mai 2018 : 16 h à La Perrière, baptême de Lily Brault

7e dimanche de Pâques

Samedi 12 mai 2018 : 18 h 30 messe à l’église de Chemilli

Dimanche 13 mai 2018
10 h 30 à Bellême, 11 h à Igé ; baptême de Zoé et Tom Brière
15 h à la basilique de Sées puis à la cathédrale : consécration du diocèse à Marie
covoiturage : départ à 13 h 45 place du Champ-de-foire de Bellême

L’Esprit Saint nous cause bien des surprises

Tout au long du livre des Actes des apôtres, nous suivons pas à pas les premiers disciples de Jésus. Ceux-ci vont de surprise en surprise depuis que l’Esprit Saint à la Pentecôte les a fait sortir d’eux-mêmes et de la salle dans laquelle ils s’étaient enfermés par peur de subir le même sort que leur maître.
Ils constatent que, s’ils ont bien été envoyés par le Ressuscité pour proclamer la Bonne nouvelle au peuple juif, l’Esprit Saint les précède et travaille au cœur des gens des autres nations.
Témoin le centurion Corneille qui vient à la rencontre de Pierre. Dieu a mis en son cœur un grand désir, comme il en met aujourd’hui au cœur de certains de nos contemporains qui cherchent comme à tâtons un sens à leur vie et des guides pour les accompagner sur leurs chemins de vie.
Mais il ne faut pas confondre le guide et Celui qui l’anime. « Relève-toi, je ne suis qu’un homme moi aussi », indique Pierre à Corneille qui se prosterne devant lui. Pierre le constate : « Dieu est impartial, il accueille, quelle que soit la nation, celui qui le craint et dont les œuvres sont justes. »
Les croyants qui accompagnent Pierre sont, eux aussi, stupéfaits de voir que l’Esprit Saint a été répandu sur les païens et Pierre ne peut faire autrement que de baptiser ces personnes « qui ont reçu l’Esprit Saint tout comme nous. »

Nos sociétés occidentales ne sont-elles pas dans une situation quasi identique à celle des premières communautés chrétiennes ? Envoyés pour annoncer au monde la Bonne nouvelle d’un Dieu qui est Amour venu demeurer dans le cœur des hommes et qui appelle ceux-ci à demeurer en lui, nous constatons qu’il nous précède bien souvent. Il met en route des personnes qui parfois nous déroutent et nous obligent à quitter nos habitudes, nos coutumes, nos routines car « Dieu vient faire toutes choses nouvelles ».
Dans son exhortation apostolique L’appel à la sainteté dans le monde actuel, le pape François nous présente le visage d’une femme qui, dans l’ordinaire des jours, par de petits gestes, grandit en sainteté.

Le pape François écrit : « Cette sainteté à laquelle le Seigneur t’appelle grandira par de petits gestes. Par exemple : une dame va au marché pour faire ses achats, elle rencontre une voisine et commence à parler, et les critiques arrivent. Mais cette femme se dit en elle-même : “Non ! Je ne dirai du mal de personne.” Voilà un pas dans la sainteté !
Ensuite, à la maison, son enfant a besoin de parler de ses rêves, et, bien qu’elle soit fatiguée, elle s’assoit à côté de lui et l’écoute avec patience et affection. Voilà une autre offrande qui sanctifie !
Ensuite, elle connaît un moment d’angoisse, mais elle se souvient de l’amour de la Vierge Marie, prend le chapelet et prie avec foi. Voilà une autre voie de sainteté ! Elle sort après dans la rue, rencontre un pauvre et s’arrête pour échanger avec lui. Voilà un autre pas ! »

Cette femme vit sa vie sous l’inspiration de l’Esprit Saint.

Jésus nous a avertis : L’Esprit Saint nous fera souvenir de tout ce qu’il a fait et dit aux premiers disciples. L’Esprit continue aujourd’hui avec nous et par nous l’œuvre du Ressuscité : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés, demeurez dans mon amour. » « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »
N’oublions pas le « comme » je vous ai aimés : en livrant ma vie pour vous et pour la multitude : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. »
Et puis cette confidence du Seigneur : « Je ne vous appelle plus serviteur car le serviteur ignore ce que veut faire son maître. Je vous appelle mes amis car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. »
Goûtons la joie d’être appelé par Jésus lui-même « ami ». N’entendons-nous pas le Seigneur lui-même nous demander : « Dis ! Réponds-moi : veux-tu bien être mon ami ? »
Jacques Roger